Vol. 23 No. 1 (2009)
Research Articles

The Impact of ‘Virtualization’ on Independent Study Course Completion Rates: The British Columbia Open University Experiment

Louis Giguère
Retired
Bio
Published February 21, 2009
Keywords
  • online delivery,
  • completion rates,
  • benchmark

Abstract

In 1997 the British Columbia Open University (BCOU) adopted a virtualization strategy based primarily on twinning off-line independent study distance education courses (textbook-based with study guide and telephone and e-mail tutor support) with alternate online versions (textbook-based with integrated conferencing and communications provided through a learning management system). The intent was two-fold: (a) To increase course completion rates to British Columbia (BC) system levels, and (b) To establish a strong online presence, rapidly and cost effectively. ‘Course-twinning’ also provided an opportunity to assess the impact of online delivery on independent study course completion rates. In this study we benchmarked successful completion rates (SCRBs) for BCOU’s online academic courses and compared those to off-line course benchmarks. Online SCRBss are consistently higher than off-line SCRBs. Online SCRBs gains follow a clear pattern: they increase with course level and subject matter classifications and are particularly large at the upper-level and in more quantitative disciplines (up to 21.2% increase). Online successful completion rates are comparable to BC system performance statistics in the credit course areas but fall well short for Adult Basic Education (ABE) courses. Since evidence from a contemporary course survey indicate that BCOU student participation in online course versions is not linked to demographic characteristics associated with successful completion rates, we suggest that BCOU student success online results primarily from benefits of online course delivery. We discuss the implications of these results. Résumé En 1997, l’Open University de Colombie-Britannique (BCOU) adoptait une stratégie de virtualisation basée principalement sur l’action de jumelage des cours hors-ligne à distance (basés sur un livre ave un guide d’étude et du soutien tutoral par téléphone ou courriel) avec des versions alternatives en ligne (basés sur un livre avec de la visioconférence et des outils de communication intégrés fournis grâce à un système de gestion de l’apprentissage). Cette stratégie était à la base de deux intentions : a) Augmenter les taux de complétion des cours pour atteindre ceux du système de la Colombie-Britannique, et b) Établir une forte présence en ligne rapidement et à peu de frais. Le jumelage des cours permettait aussi d’évaluer l’impact de la diffusion en ligne sur les taux de complétion des cours hors-ligne. Dans cette étude, nous avons étalonné les taux de complétion réussie (SCRBs) pour les cours académiques en ligne de BCOU et les avons comparés à l’étalonnage des cours hors-ligne. Les SCRBs des cours en ligne sont systématiquement plus haut que ceux des cours hors-ligne. Les gains des SCRBs des cours en ligne suivent un pattern clair : ils augmentent avec les classifications du niveau et du sujet du cours et sont particulièrement élevés aux niveaux supérieurs et dans les disciplines plus quantitatives (jusqu’à 21,2 % d’augmentation). Les taux de complétion réussie en ligne sont comparables à ceux des statistiques de performance du système de la Colombie-Britannique pour les cours crédités, mais sont de beaucoup inférieurs pour les cours de base en éducation des adultes. Étant donné que les résultats d’un sondage récent indiquent que la participation des étudiants aux cours en ligne n’est pas liée à des caractéristiques démographiques, nous suggérons que le succès des étudiants de BCOU en ligne résulte principalement des bénéfices de la diffusion en ligne des cours. Nous discutons les implications de ces résultats.